Le lancer de couteau est un art complexe et précis, exigeant une excellente maîtrise du corps et nécessitant des heures de pratique pour le dominer.

Les films et les séries montrent, en général, des lanceurs de couteau possédant une étonnante précision depuis n’importe quelles distances, mais les mouvements ne représentent pas la réalité et sont très romancés.

Cependant, avec de la motivation, de la pratique, de la patience, un bon couteau de lancer et des techniques appropriées, vos spectateurs seront impressionnés par la qualité de lanceur de couteau.


 

Choisir le bon couteau

 

United Cutlery GH5030 Gil Hibben GenX Pro x3 la version plus petite que le GH5029Lorsque vous commencez, vous pouvez être tenté de saisir un de vous couteau de poche et le lancer sur un mur aussi fort que vous pouvez, mais je vous le déconseille car c’est la mauvaise façon de commencer.
D’autant plus qu’il existe une variété de choix de couteaux, ainsi que de Shurikens et tomahawk haches disponibles sur le marché.

Commencez avec un simple couteau spécialement conçu pour le lancer de couteau qui pèse environ 200g et se situe entre 19 et 22cm de long. Je vous conseille les couteaux United Cutlery de Gil Hibben, spécialiste du lancer depuis des années.

Les plus légers ou plus petits ont besoin de plus d’exactitude pour être jetés correctement et les plus lourds ont besoin de plus de force. C’est une bonne idée de commencer avec ce type de couteaux, mais une fois que vous sachez comment lancer un couteau, n’hésitez pas à expérimenter avec les autres tailles.

 

Mettre en place une cible

Cible aux dimensions 37 x 37 x 1,2 cm noir et jaune avec décoration de scorpion et caractère japonaisUne fois le couteau choisi, il est temps de mettre en place une cible. L’objectif devrait être quelque chose comme un poteau en bois ou une planche de bois (évitez les arbres, vous les blesserez inutilement avec vos projections répétées).
Une cible idéale est d’environ la hauteur de votre poitrine et doit évidemment avoir la capacité de pouvoir recevoir votre arme de jet contrairement à, disons, un mur de briques. N’hésitez pas à dessiner un œil de taureau sur la cible, mais ne vous attendez pas à le toucher à chaque fois lorsque vous débutez.
Pour les premières fois, préférez pratiquez la prise et le jeter du couteau pour comprendre comment lancer un couteau plutôt que de viser le centre de la cible.

 

Prise en main

Il y a deux manières principales de tenir un couteau de lancer : la prise marteau par le manche, la prise par la pointe en pinçant la lame. Cependant ces deux façons peuvent être inversées, ainsi il est aussi possible de tenir en prise marteau par la lame et en prise en pincement par le manche. La prise que vous choisissez pourra varier en fonction de différents facteurs tels que la taille et le poids du couteau, ainsi que la distance à la cible.

Un couteau qui est parfait pour être lancé par le manche aura un bon équilibre. En particulier il sera équilibré au centre. Cela signifie qu’une fois placé sur le doigt, le point d’équilibre est le centre ou pas plus de 1,5cm de chaque côté.

Pour utiliser la prise marteau, tenez le couteau comme vous le feriez avec un marteau, votre pouce et votre index se trouve alors sur le même niveau.
Placez votre pouce sur le dos de la lame ou le manche, pour permettre une précision accrue, ceci sera ainsi appelle la prise marteau modifié. Gardez votre poignet absolument raide lors du lancement pour éviter une rotation incontrôlée. La prise du marteau est une bonne prise en main pour les couteaux plus lourds et donc plus lents.
La technique sera la même si vous tenez le couteau en prise marteau par la pointe pour un couteau dont les bords ne seront pas coupants.

La prise par la pointe en pincement de la lame sert à pour un lancer de couteau plus léger créant des rotations plus rapides.
Avec une lame est émoussée (non coupante) Le couteau est alors placé avec la poignée dirigée à l’opposé de votre corps avec la pointe en direction de votre paume. Prenez le bout de la lame entre le pouce et l’index, comme si il était le prolongement de votre bras. De cette façon, votre pouce sera perpendiculaire à vos autres doigts (comme un « Like » de Facebook, message subliminal), d’où l’appellation puisque le couteau est, en quelques sortes, pincé entre votre pouce et votre index. Comme indiqué, cette prise est le plus souvent utilisée en saisissant la pointe mais une prise par le manche est également possible.

Une chose à noter est que la prise par la lame est tout à fait possible même si la lame est effilée, c’est à dire tranchant d’un seul côté, alors vous pouvez saisir la lame en pincement modifié, où vos autres doigts viennent se poser et se retrousser le long de la lame afin d’éviter de serrer la partie coupante, vous devez donc déplacer légèrement votre main vers le milieu afin que la partie dorsale du couteau vienne se loger dans votre paume. Mais cette technique nécessite de l’expérience et doit être appliquée avec attention pour ne pas se blesser inutilement.

Je vous conseille de le tenir avec une prise en main détendue. Une poignée trop serrée ou pas assez provoquera un jet inexact.
Une prise adéquate assurera qu’il aille où vous voulez sans endommager votre main.

Les deux prises standard sont la prise marteau et la prise en pincement.

 

Distance et rotation

Que vous utilisez une des prises standards comme la prise marteau ou la prise en pincement, ou une prise par la lame, les distances pour lesquelles vous serez en mesure de planter un couteau dépendra de la quantité de rotations qu’il va faire avant d’atteindre la cible. Un bon lanceur de couteau jettent de distances fixes afin d’anticiper au mieux les rotations en plein vol.

Couteau Boker Bailey Mini Ziel II de 22 cm avec une rainure sur la lame et sur le mancheLorsque vous commencez à apprendre le lancer de couteau, entraînez-vous avec les mêmes mouvements des bras et du corps et toujours avec la même force.
Les distances vont variées en fonction de la prise en main: par le manche ou par la lame.
Avec une prise par le manche, commencez par essayer de planter dans une cible à 4,5 mètres de distance. À cette distance, un couteau tournera environ 1 tour complet avant d’être planté. La distance fixe suivante est d’environ 8,5 mètres pour effectuer 2 tours, 12,5 mètres pour faire 3 tours, et ainsi de suite.
Avec une prise par la lame, à 2 mètres, vous pourrez faire ½ tour, à 5 mètres, pour 1 et demi, à 8 mètres, il fera 2 tours et demi, etc.

Ces distances définies, qui peuvent varient quelque peu en fonction des couteaux, permettent de savoir exactement combien de fois il tournera avant de frapper la cible.
Etant donné que vous utilisez toujours les mêmes mouvements et la même force, il tournera à la même vitesse quelle que soit la distance d’où vous le jetez.

 

Posture, geste et lancer

Il existe différent styles de lancer : par dessus l’épaule, par dessous et sur le côté. Le plus populaire est au dessus de l’épaule, que je vais détailler ici, mon article détaillé sur la posture, le geste et le lancer explique toutes ces techniques en détail.

Posture / assumer la position correcte

Placez votre poids sur votre jambe dominante (supposons que c’est la droite), laissez votre jambe non dominant en face de vous (avec aucun poids dessus), vous aurez alors votre pied gauche à l’avant et votre pied droit à l’arrière. Vos pieds doivent former un angle de 45 degrés avec le pied gauche pointant vers la cible. Votre torse, quant à lui fera face à la cible.

Puis pliez vos genoux et ayez le repos de votre poids principalement sur votre pied droit. Etant donné que le lancer de couteaux implique l’ensemble du corps, assures-vous d’avoir une position stable qui aidera à propulser le couteau vers l’avant.

Levez le bras dominant en face de vous afin de l’amener derrière votre tête en pliant au niveau du coude pour que le couteau soit déclenché aux côtés de votre tête, vous être alors en train « d’armer le tir ». Pensez à le garder à une distance confortable de votre tête afin de ne pas vous coupez lorsque vous vous balancez pour le jeter.

 

Geste / balancer le couteau vers l’avant

Transférez le poids de votre jambe droite à votre jambe gauche pour créer l’élan vers l’avant. Dans le même temps, balancez votre avant-bras devant le coude, afin que votre bras soit tendu devant vous. C’est à ce moment là que vous devez lâcher votre accessoire de projection. Pratiquez ce balancement de mouvement plusieurs fois pour le maitriser.
Résistez à l’envie de jeter le couteau comme une balle de tennis ou de baseball. Lorsque vous faites cela, votre bras balance au travers de votre corps, alors que l’objectif ici est de balancer votre bras vers le haut et vers le bas de sorte que votre arme de jet ne vienne en aucun cas vous toucher. Pour comprendre la technique, il peut des fois être utile de faire semblant que vous couper du bois puisque le mouvement est similaire.

 

Lancer / libérez le couteau

Permettez simplement le couteau de glisser de votre main une fois que votre bras est dirigé vers votre cible et votre poignet est parfaitement droit. Tout votre corps finira par être incliné légèrement vers l’avant (à cause du changement du poids) et votre bras continuera à se balancer vers le bas. Une libération opportune lui permettra de voler tout droit hors de votre main et de se planter dans la cible avec un reconnaissable « dumgue ».

Le lancer de couteaux est plus de la finesse que de la force. Il est très important de garder le mouvement fluide tout en appliquant la force nécessaire. Une fois que vous aurez maîtrisé cela, vous serez étonné de voir de si peu de force dont vous avez besoin.

Couteau Cold Steel 80TRB Pro Balance avec revêtement noir et manche composite

Correction / évaluer ce qui doit être changé pour mieux lancer

Si tout s’est bien passé, votre lame est maintenant fermement plantée dans la cible ; mais la plupart du temps cela n’est pas le cas. Si vous avez réussi à le planter, vérifiez la position du manche. Si vous avez frappé la cible avec le manche du couteau au lieu de la lame et vous estimez que changer l’angle du poignet n’est pas suffisant pour compenser, ajuster un pas avant ou en arrière. Ne modifiez pas la quantité de force appliquée dans votre jet, vous devez simplement permettre plus ou moins de rotations.
Lorsque le manche est dirigé vers le haut, le couteau développe trop de rotations.
Lorsque la poignée est orientée vers le bas, il n’en effectue pas assez. Le couteau a à peine complété sa rotation qu’il est déjà dans la cible. Cela est arrivé parce que vous étiez trop près de la cible ou que votre main était trop éloignée de la poignée, dans ce cas, vous pouvez faire des corrections en déplaçant votre main vers le haut ou vers le bas de la poignée.
Assurez-vous de jeter le couteau exactement afin de pouvoir comparer et ajuster au mieux pour devenir un meilleur lanceur de couteau.

 

A votre tour

Je vous ai expliqué au mieux comment lancer un couteau mais je vous ai aussi préparé des articles plus détaillés sur chaque étapes de la procédure pour vous aider au mieux dans votre pratique.

A vous de jouer!!